Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

Les industriels du plastique contre-attaquent

Posté le par Matthieu Combe dans Matériaux, Biotech & chimie

La filière plastique réagit enfin pour redorer l’image de son matériau phare. Près de trente entreprises mondiales lancent l’Alliance to End Plastic Waste (Alliance pour l’élimination des déchets plastiques), dotée d’un milliard de dollars pour diminuer la pollution plastique dans les océans.

BASF, Dow, Total, Shell, ExxonMobil, LyondellBasell, Suez et Veolia comptent parmi les 30 membres fondateurs de cette nouvelle alliance internationale « pour l’élimination des déchets plastiques ». On y retrouve donc de grands producteurs de matières plastiques, des entreprises d’emballages et des acteurs de la gestion des déchets. En somme, des entreprises qui fabriquent, utilisent, vendent ou recyclent des plastiques. L’alliance sera dotée d’un milliard de dollars, avec pour objectif d’atteindre 1,5 milliard de dollars d’ici cinq ans.

« Les plastiques sont des matériaux efficaces qui peuvent économiser des ressources, favoriser la santé et la sécurité et faciliter la vie de nos concitoyens, estime Martin Brudermüller, président du Board et directeur des technologies chez BASF SE. Ces bénéfices pourraient être réduits à néant si les plastiques et leurs déchets ne sont ni utilisés, ni éliminés, ni recyclés de façon responsable. »

Priorité aux infrastructures de gestion des déchets

La pollution plastique est avant tout une problématique de gestion des déchets et des eaux usées. L’alliance mettra donc sa priorité sur le développement d’infrastructures pour collecter les déchets et les orienter vers leur recyclage prioritaire dans les grandes zones urbaines. Elle mise également sur l’innovation pour améliorer la valorisation des plastiques en fin de vie.

L’alliance compte par ailleurs sur l’éducation et l’engagement des gouvernements, des entreprises et des communautés pour les inciter à l’action. Enfin, elle participera au nettoyage des zones les plus polluées, en particulier les dix fleuves considérés comme les plus pollués par l’ONG Ocean Conservancy.

Cette nouvelle alliance vient compléter les fonds déjà alloués par l’initiative Clean Oceans dotée de deux milliards d’euros et lancée en octobre dernier par la Banque européenne d’investissement (BEI), l’agence française de développement (AFD) et le groupe KfW. Parmi beaucoup d’autres, elle s’ajoute également à l’Engagement Mondial de la Nouvelle Économie des Plastiques.

Pour aller plus loin

Posté le par Matthieu Combe


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !