Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

Un mois dans l’espace #15

Posté le par Pierre Thouverez dans Espace

Que s'est-il passé au-dessus de nos têtes depuis un mois ? Un drone se prépare à décoller du sol martien; Starship, la fusée de SpaceX, atterrit mais explose toujours; enfin, Thomas Pesquet n'en finit plus d'enchaîner les premières.

Perseverance : le drone Ingenuity bientôt testé

Depuis son atterrissage le 18 février dernier, le rover Perseverance a multiplié les tests : instruments, déplacement sur le sol martien, tirs laser…  les étapes d’étalonnage de chaque système sont nombreuses avant que Perseverance puisse réellement entrer dans une phase d’exploration et d’opérations à la surface de la planète rouge.

Le drone Ingenuity est visible, accroché au rover Perseverance, qui vient de faire tomber au sol la capsule protégeant jusqu’alors Ingenuity. ©Nasa

Dans les semaines qui viennent, c’est un dispositif dont on a peu parlé pour le moment qui risque d’occuper le devant, ou plutôt le dessus de la scène martienne. Ingenuity, c’est son nom, est un drone qui est pour le moment accroché sous le « ventre » de Perseverance. Son premier vol est prévu pour le 8 avril.  Actuellement en transit vers sa zone de décollage, Ingenuity est un démonstrateur destiné à valider l’intérêt de dispositifs aériens pour compléter le travail des rovers au sol.

Avant de décoller, Ingenuity devra valider le bon fonctionnement de trois paramètres de son dispositif :

  • les quatre jambes d’Ingenuity devront fermement être posées sur la surface martienne ;
  • le drone devra être disposé à une distance d’au moins cinq mètres par rapport au rover ;
  • la communication entre le drone et le rover devra être correctement établie.

Alors seulement débutera une période de 31 jours durant laquelle Ingenuity mènera toute une batterie de tests, au sol et en vol d’essai.

Si vous n’êtes pas encore familiarisés avec Perseverance, cet article résume – en vidéo et en deux minutes – les principales caractéristiques du rover martien.

Starship : atterrissage réussi… puis explosion

Les tests menés par SpaceX sur son modèle Starship passionnent les internautes depuis quelques mois. D’explosion en explosion, les fans perçoivent les progrès réalisés par les équipes d’Elon Musk. La cuvée SN10 a permis de constater que la fusée était désormais capable, après une ascension de quelques kilomètres, de redescendre et de se retourner en rallumant ses moteurs, pour revenir se poser sans dommages. Comme vous pouvez le constater sur la vidéo ci-dessous, le test s’est parfaitement déroulé, puisque SN10 est revenu se poser sans dommages. Les images de l’atterrissage permettent d’ailleurs d’observer le fonctionnement des moteurs raptor de la fusée. Les images sont saisissantes :

Mais quelques minutes après l’atterrissage, une violente explosion a détruit la fusée :

Comme lors des essais précédents, c’est un atterrissage trop violent qui aurait causé l’explosion, en endommageant lourdement les jambes de la fusée et sa jupe. Si la fusée n’a pas explosé immédiatement, les dégâts étaient suffisants et SN10 a fini par partir en fumée, peu après s’être immobilisée.

SN11, qui est déjà en préparation, tiendra compte des informations tirées des tests réalisés sur SN10. Les jambes de la fusée devraient être renforcées, et il est possible que SpaceX choisisse de rallumer deux moteurs pour l’atterrissage, afin de réduire la vitesse d’impact de la fusée avant son contact avec le sol.

Thomas Pesquet va commander l’ISS

Le Directeur Général de l’ESA a annoncé il y a quelques jours que l’astronaute français Thomas Pesquet sera lors de sa prochaine mission commandant de l’ISS, lors de la deuxième partie de celle-ci.

Thomas Pesquet

Une première pour un Français. Rappelons qu’à l’occasion du lancement de la mission Alpha à laquelle le Français participe, Thomas Pesquet sera également le premier européen à embarquer sur Crew Dragon, la capsule développée par SpaceX qui emmènera les astronautes de la mission Alpha jusqu’à bord de l’ISS.

La mission Alpha à laquelle participe le Français a une connotation très scientifique, avec un nombre important d’expériences autour des radiations, de la physiologie, du vieillissement du cerveau…

Thomas Pesquet devrait réaliser, pendant les six mois de sa mission, une centaine d’expériences, que vous pouvez découvrir dans le détail à travers cet article.

Par Pierre Thouverez

Image de Une : L’explosion de SN10 ©SpaceX

 

Pour aller plus loin

Posté le par Pierre Thouverez


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !